ALTAÏ

ALTAÏ

ALTAÏ

La république fédérée de l’Altaï occupe, au sud de la Sibérie occidentale, une région essentiellement montagnarde de 92 600 kilomètres carrés où, en 1991, étaient dénombrés 196 600 habitants. Ce territoire est peuplé par les Oïrotes qui appartiennent à la famille ethnolinguistique altaïque.

L’Altaï est formé par un soubassement paléozoïque pénéplané et violemment soulevé à la fin du Tertiaire et au début du Quaternaire. Ce relèvement s’est accompagné de dislocations verticales qui ont individualisé trois chaînes d’altitude inégale, grossièrement orientées d’ouest en est: l’Altaï méridional ou Haut-Altaï, culminant à 4 506 mètres au mont Belukha; l’Altaï intérieur, composé de deux chaînons (les Alpes de Tchouïa et les Alpes de Katoun) séparés par des gorges profondes; l’Altaï oriental, qui constitue la ligne de partage des eaux entre les bassins de l’Ob et de l’Ienisseï. Toutes ces montagnes présentent des sommets aplanis qui dérivent de l’ancienne surface d’érosion relevée; les glaciers, qui recouvraient au Quaternaire toute la chaîne et n’occupent plus aujourd’hui que 450 kilomètres carrés, ont sculpté quelques cirques et recreusé en auges glaciaires les vallées tectoniques qui descendent vers l’arrière-pays.

Le piémont de l’Altaï offre aux cultivateurs de bonnes possibilités d’installation; aussi a-t-il été, dès le début du XXe siècle, un domaine de colonisation agricole pour les Russes qui y ont fait souche et dont les descendants, quand ils n’ont pas migré vers les villes, ont travaillé dans des kolkhoz voués à la culture céréalière et à l’élevage des bovins et des ovins. Les villes ont été créées par les Russes au début du XVIIIe siècle pour servir à la fois de forteresses contre les Kazakh et de points d’appui pour la colonisation agricole et minière des steppes de l’Altaï. Leurs industries sont essentiellement alimentaires (blé, viande, betterave à sucre) ou textiles (laine et fibres de coton importées d’Asie moyenne par la voie ferrée Turkestan-Sibérie). La capitale de l’Altaï, Gorno-Altaïsk, comptait 47 500 habitants en 1991.

Altaï
chaîne de montagnes de l'Asie centrale (4 506 m au mont Bieloukha), formant en partie la frontière entre la Russie et la Mongolie, puis la Chine.
La république de l'Altaï (Russie), au nord du Kazakhstan, a 261 700 km² et 2 759 000 hab.; cap. Gorno-Altaïsk.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Altai — Altaï Pour les articles homonymes, voir Altay. Altaï Carte de l Altaï …   Wikipédia en Français

  • Altai — Saltar a navegación, búsqueda Altai puede referirse a: El macizo de Altai, cordillera de Asia Central. La República de Altái, en la Federación Rusa. El krai de Altai, también en Rusia. Alguna de las lenguas altaicas. Los altai, etnia que habla la …   Wikipedia Español

  • Altāi — (Altaisches Gebirge, Altai, Altin, d.i. goldenes Gebirge, bei den Alten Altajus mons Altaji montes, Annibi montes), Theil des großen Gebirgstocks in Mittel Asien; zieht sich in einer Ausdehnung von 850 Meilen an einem Theile der südlichen Grenze… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Altái — Forma adaptada a la ortografía y pronunciación españolas del nombre de esta república de la Federación Rusa: «Al menos 10 000 escolares de la ciudad siberiana de Gorno Altaisk, en la república de Altái, no asistieron ayer a clase» (FVigo [Esp.] 7 …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Altāi — (Altain Oola, »Goldgebirge«, chines. Kinschan), großes Gebirgssystem an der russ. chin. Grenze (s. Karte »Zentralasien«), das weit in die Nachbarländer ausgreift, so mit dem Alatau (s. d.) nach N. bis Tomsk, der nach O. streichende Tannu, der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Altai — Altāi (d.i. Goldberg), die hohen Gebirgszüge in Mittelasien, im Quellengebiet des Irtysch, Ob und Jenissei [Karte: Asien I]. Das westlichste und Hauptglied dieses Systems ist der A. im engern Sinne; von ihm zweigen östlich strahlenförmig aus das… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Altai — (d.h. Goldgebirge) auf eine Strecke von 600 M. die Gränze des sibirischen Tieflandes und des mongolischen Hochlandes, auch Rußlands und Chinas, die höchsten Gipfel sollen bis 13000 steigen. Das ungeheuere Gebirge ist noch zum größten Theile… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Altai — p5 Altai Lage des Altai Gebirges …   Deutsch Wikipedia

  • Altaï — 49° 48′ 26″ N 86° 35′ 24″ E / 49.8071, 86.5899 …   Wikipédia en Français

  • Altai — Al|tai, der; [s]: Gebirge in Zentralasien. * * * Altai,   1) der, Gebirgssystem in Asien, gliedert sich in den Russischen, Mongolischen und Gobialtai. Der Russische Altai, im Westen vom Irtysch, im Osten vom Westlichen Sajan und im Norden vom… …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.